Un blog par qui et pourquoi ?

Bienvenu visiteur curieux de mon blog.

Petite présentation…

Passionné d’odeurs et de parfums, je travail dans un domaine qui m’amène à manipuler certaines des matières naturelles classiques de la parfumerie. Durant mes études de biologie j’avais même un moment songé à m’orienter vers les métiers de la parfumerie, j’avais envie de créer dans ce domaine en particulier… puis j’ai finalement fait un autre choix.

Des années sont passées et j’ai fini par renouer avec cette envie et ai commencé à expérimenter en mettant à profit les connaissances et matières naturelles utilisées dans mon métier ainsi que mes nombreuses lectures sur le sujet de la création de parfums. J’y consacre désormais avec plaisir une bonne partie du peu de temps libre que j’ai, envisageant même des projets plus sérieux dans ce domaine qui me tient tant à cœur…

Afin d’ajouter un peu d’interactivité à cette expérience, j’ai décidé d’essayer de faire partager ma passion envers tout ce qui touche aux odeurs par le biais de ce blog.

Il existe déjà de nombreux sites et blogs intéressants sur les parfums et les odeurs et je ne sais pas si je parviendrai à rendre le mien réellement intéressant parmi les autres mais j’espère réussir à vous faire partager un peu de mon plaisir d’évoluer parmi les fragrances naturelles du monde.

Naturelles ?

Petit éclaircissement nécessaire…

Convaincu que rien ne vaut le naturel et prudent vis-à-vis des molécules synthétiques, j’ai décidé de créer des parfums en utilisant uniquement des matières extraites de plantes, ce qui ne se fait plus en parfumerie depuis près d’un siècle.
Oui, déjà, ça vous étonne ? Ah oui c’est vrai ils affichent généralement de jolis noms de plantes…
Certains parfumeurs ont même parlé du « mythe de Grasse », mythe qui a survécu à l’heure de la chimie ou les sociétés grassoises n’utilisent presque plus de matières issues des plantes de Grasse et même bien peu de matières naturelles en général…

Les deux chiffres suivants, pourtant parfaitement réels, vous surprendront sans doute en vous donnant une idée de l’ampleur du phénomène et des abus commis dans l’industrie des parfums :
Actuellement, 98% des molécules présentes dans les parfums utilisés de par le monde sont synthétiques.
Et 1 à 5 % seulement du prix des parfums que vous achetez est consacré à l’achat des matières premières odorantes qui le constituent.

Pour ceux seraient sceptiques et/où veulent creuser la question, je suggère ici 4 liens intéressants parmi d’autres :

– Fragonard vous explique les techniques de parfumerie

– … et particulier les matières synthétiques

– La page « parfum » de wikipedia : « De nos jours, ces molécules synthétiques représentent 98 % de la totalité des substances utilisées en parfumerie. »

– Un dossier de greenpeace qui date de 2005 (espérons qu’il y ait du mieux depuis) et qui attirait l’attention sur les dangers de certains constituants de la plupart des parfums.

Certains penseront que c’est un pari fou, inutilement complexe et onéreux, pourtant travailler en 100% naturel me semble une contrainte nécessaire quand on sait que toute molécule aromatique inhalée ou appliquée sur la peau est susceptible d’avoir des effets biologiques bénéfiques ou néfastes.
De mon point de vue l’homme joue bien trop les apprentis sorciers en utilisant dans sa vie de tous les jours autant de molécules chimiques dont les effets sont insuffisamment (voire presque pas) évalués avant la mise sur le marché.
Oui je sais, les fabricants et les vendeurs disent que c’est sans danger… Le problème c’est que dans le cas d’une molécule qui n’a jamais existé auparavant dans la nature personne ne peut réellement garantir le résultat sur la santé et l’environnement après quelques années ou dizaines d’années d’utilisation.

Prenons un exemple : Quand on voit l’impact du distilbène deux générations plus tard (Le Monde « Distilbène : un petit-fils handicapé obtient réparation en appel ») et quand on sait que dans le monde le Distilbène a été utilisé de 1938 à 1983 (1977 en France) soit 45 ans avant de constater, admettre et réagir au problème qu’il posait !

L’homme a utilisé et assemblé les parfums issus de la nature depuis des millénaires, pourquoi ne pas réutiliser ce qui a marché si longtemps ? De mon expérience rien n’empêche de créer des parfums satisfaisants et modernes en utilisant des matières naturelles, d’autant qu’un procédé récent d’extraction dite « au CO2 supercritique » peut parfois fournir (sans aucun résidu nocif) des extraits particulièrement intéressants à des coûts souvent inférieurs à ceux des absolus équivalents. De même, les capacités modernes de fractionnement des huiles essentielles permettent si besoin d’obtenir de façon naturelle des molécules isolées qui pourraient satisfaire les adeptes de la molécule. Oui mais… ça coûte cher, beaucoup plus que la synthèse. On vous dira que vous ne pourriez pas vous offrir ces parfums et c’est parfois vrai mais on ne vous dira pas que les matières synthétiques utilisées permettent surtout aux fabricants de parfums des marges indécentes… car bien souvent il y a si peu de naturel dans les parfums proposés au grand public que l’on peut estimer le prix de revient à quelque euros flacon compris pour un parfum vendu plusieurs dizaines voir centaines d’euros, un prix qui suffirait à faire un parfum naturel vendu avec une marge plus modeste.

Dans le domaine des conservateurs également nous savons faire sans chimie, l’alternative s’appelle vitamine E et elle est moins suspecte que les BHT et BHA si souvent utilisés en parfumerie ou cosmétique.

Une majorité de gens trouvent plaisir à se parfumer ou à manger la dernière molécule à la mode… Mais c’est sans doute en grande partie parce qu’ils sont maintenus dans l’ignorance, car les molécules synthétiques modernes se parent souvent de très jolis noms aux accents de naturel (ex : « Bois de Cachemire » cliquez sur « origine »).
Sachez aussi que l’industrie de la parfumerie est depuis longtemps la même que celle qui « rehausse » la saveur de vos aliments de mille arômes alimentaires tout aussi synthétiques et vise à rendre plus agréables vos produits de nettoyage ménager…

Chacun devrait être libre de ses choix et surtout devrait pouvoir les faire en connaissance de cause. En médecine on appelle ça le « consentement éclairé », dommage qu’on éclaire jamais trop quand il y a de l’argent à se faire en ménageant l’obscurité….

Mais le sujet du naturel ou du synthétique sera abordé à nouveau ailleurs, d’un point de vue purement technique et sans polémique, pour le moment je cherche juste à vous faire comprendre pourquoi j’ai choisi d’utiliser du naturel et surtout pourquoi RIEN d’autre que du naturel…

Contacter l’auteur

Publicités

11 Commentaires (+ vous participez ?)

  1. Souheyla
    Mar 01, 2011 @ 22:10:21

    Bonjour,
    Je suis tombée sur votre blog que je trouve très intéressant dans le sens où vous disposez de vastes connaissances tant dans le domaine théorique que pratique aussi je me permets de vous contacter pour savoir si vous pourriez me consacrer un peu de temps pour répondre à quelques questions dans un futur plus ou moins proche. Celles ci me permettraient d’alimenter un mémoire que je prépare sur les matières premières naturelles en parfumerie (sujet assez vain mais je veux absolument rester dans ce domaine).
    J’ai communiqué mon adresse mail dans le champ consacré à cet effet. J’espère que ma demande ne vous laissera pas indifférent.
    Cordialement.
    S.D

    Réponse

  2. Bruno
    Mai 02, 2011 @ 07:54:34

    Bonjour,

    j’étais un grand adepte des parfums guerlain, malheureusement du BHT est utilisé comme conservateur, j’ai donc totalement arrete leur utilisation.

    J’utilise dorénavant côte d’amour de l’artisan parfumeur l’été et Kibio son eau de parfum l’hiver (elle est très proche d’HABIT ROUGE ET SHALIMAR).
    Je reste très triste de ne plus pouvoir utiliser mes guerlain si chéris !!!!!!

    Votre point de vue sur la question m’intéresse, que pensez vous de Côte d’amour et Kibio.
    et pour finir que pensez vous des parfums Guerlain et de leur coomposition

    merci à vous

    Réponse

    • NezHerbes
      Mai 02, 2011 @ 14:38:48

      Bonjour et merci de votre visite et de votre intérêt.

      A vrai dire, je n’ai pas une connaissance exhaustive de tout ce qui se fait, même pas une connaissance encyclopédique et d’ailleurs c’est délibéré.

      Il est parfois bien de ne rien sentir, pour préserver un peu sa spontanéité créatrice même si j’aime parfois faire des adaptations personnelles et naturelles de chose senties.

      Du coup pas de chance , Côte d’amour est un des parfums « Artisan parfumeur » que je n’ai pas encore pris le temps de sentir. Quand à Kibio… je viens de découvrir cette marque et cette eau de parfum dont il est dit le plus grand bien sur Internet. Je dois avouer que je la sentirai très volontiers si je la trouve quelque part mais je ne sais pas bien dans quels points de vente je pourrais la trouver.

      Je ne peux donc rien vous en dire si ce n’est que d’après ce que j’ai lu, ça semble être de bons choix…

      Les Guerlains… vaste sujet, trop vaste. Disons que c’est une grande maison, ou du moins ça l’était, il y a bien longtemps (avant même le Shalimar original) qu’ils mélangent plus ou moins (de plus en plus) de synthèse au naturel mais il y a indéniablement eu de grands parfums fait par les nez de la famille. Des parfums qui avaient encore du caractère, de l’originalité et mêlaient les matières noble à la synthèse qui les complétait…
      Maintenant l’argent est passé par là, la maison a été mangée par le système et même si « Shalimar Parfum Initial » me semble avoir redonné un peu de caractère à un Shalimar dont l’eau de toilette moderne n’avait plus grand chose d’intéressant, la recherche de profit passe bien avant le goût des belles choses.
      J’ai dit ce que je pensais d’Idylle dans mon billet « Après-midi… ». Pour la suite, j’espère que Guerlain ne va pas continuer dans cette voie, ils valaient mieux que ça.

      Réponse

  3. Bruno
    Mai 02, 2011 @ 08:06:24

    autre question ,

    connaissez vous le Diisopropyl Adipate ???

    la marque Miller Harris l’utilise dans son eau de parfum l’air de rien

    j’adore ce parfum mais je suis dans le doute par rapport à cet ingrédient !

    votre avis m’interesse !!!????

    Réponse

    • NezHerbes
      Mai 02, 2011 @ 14:53:41

      Je ne le connaissais pas mais désormais les présentations ont été faites.
      Je ne vois pas trop ce qu’un solvant peu odorant mais émollient fait dans un parfum !

      On trouve assez peu de choses le concernant mais après une recherche rapide il ne semble pas particulièrement dangereux… en même temps il est 100% synthétique, n’existant pas ou du moins pas significativement dans la nature.

      Vu ma méfiance à l’égard des molécules nouvelles et vu le peu de littérature le concernant, même si je n’ai rien trouvé d’alarmant, à votre place je l’éviterais en attendant de trouver assez de publications à son sujet pour être fixé.

      Je n’ai sans doute pas été d’une grande aide mais on ne peut pas tout savoir, j’ai essayé de vous répondre avec les éléments que j’ai pu trouver…

      Bonne continuation pour votre recherche de qualité dans la jungle de la parfumerie moderne et merci encore pour votre intérêt concernant mon blog et mes avis.

      Réponse

  4. Irène
    Juin 28, 2011 @ 20:28:44

    Vous connaissez maintenant mon modeste blog et ma volonté, farouche elle, de faire tout mon possible pour l’élaboration de parfums naturels, avec un coût abordable grâce à l’utilisation de teintures.
    L’homme de ma vie ne me supportait plus parfumée, éternuait et aucune marque n’avait grâce à son nez … J’étais entrée dans la cosmétique naturelle et j’ai donc tout naturellement « rêvé » mes parfums. Et, plus d’éternuements…

    Alors, je dirai que, désormais, dans un parfum du commerce, je ne sens plus que le synthétique !

    Je dirais aussi que j’enrage quand je vois le prix auquel je dois payer mes matières premières naturelles en qualité de non professionnelle et celui auquel elles sont vendues aux professionnels …

    Merci pour ce blog tellement intéressant que je viendrai désormais visiter souvent.

    Réponse

  5. NezHerbes
    Juin 29, 2011 @ 20:41:02

    Bonjour Irène,

    Merci de votre visite et bienvenue par ici, heureux que ça vous semble intéressant.

    A vrai dire je comprends parfaitement ce que vous voulez dire par « dans un parfum du commerce, je ne sens plus que le synthétique ! » car je suis un peu dans le même cas, les aldéhydes (synthétiques, je précise mais par défaut c’est d’eux que l’on parle), les muscs, l’hédione et le reste… j’ai bien du mal à trouver des parfums dans lesquels aucune facette non naturelle ne me saute au nez !

    Pour ma part j’ai eu plaisir à voir vos formules qui m’ont étonné… Je viens par exemple d’en lire un peu plus sur le pandanus dont je ne connaissais que vaguement le nom (honte à moi…) et l’absolue de fleur de Kewra qu’à ce jour je ne saurais même pas où me procurer. (Re-honte !?)
    Globalement, de par ce que vous utilisez j’ai bien du mal à imaginer les résultats que vous pouvez obtenir et je dois dire que je serais curieux de sentir ce que ça donne… Votre « La promesse » par exemple 🙂
    (A ce sujet, contrairement à ce que vous écriviez sur la page de ce parfum, beaucoup d’orchidées ont bien une odeur… voir mon article sur ce sujet juste ici : https://nezherbes.wordpress.com/2011/02/12/so-sex-les-orchidees/)

    J’ai bien conscience des difficultés que vous évoquez pour l’obtention de matières premières de qualité et à prix abordable pour des particuliers… mais en fait je pense que c’est plus une question de quantités que de la qualité de professionnel ou de particulier. Il suffit de ne pas avoir de besoins industriels pour rencontrer des difficultés à ce niveau et de toutes façons certaines MP naturelles sont chères même en achat par grandes quantités. (Parfois même la « grande quantité » commence au kilo tant les matières sont rares et précieuses)

    Au sujet de la qualité je dois aussi vous dire que l’absolue de jacinthe que vous évoquez sur http://www.terra-amata.com/akimiti/?p=4741 n’est pas une absolue véritable, c’est au mieux une reconstitution naturelle, au pire moins naturelle et d’ailleurs ce fournisseur manque de sérieux en proposant une telle matière ainsi que par exemple de l’absolue de tilleul …qui n’existe pas plus, sauf reconstitution.

    En tous cas bonne continuation dans vos expérimentations, c’est une saine passion et vous faites des heureux en la partageant sur votre blog !

    Et merci encore pour votre commentaire, ça fait toujours plaisir d’avoir un retour, comme vous le savez 😉

    Réponse

  6. Médina
    Jan 05, 2012 @ 09:09:54

    Merci pour ce blog que je n hésiterai pas à consulter réguliéremeznt car le monde du Parfum commence à me titiller les neurones

    Réponse

  7. febrinon Nathalie
    Mai 20, 2013 @ 10:02:39

    Bonjour,
    Enchantée de découvrir ce blog très bien documenté. Je me permet de vous signaler le site et la marque de mon ami Nicholas Jennings, « Sharini parfums naturels »… nul doute que vous auriez plaisir à discuter ensemble!
    Belle journée
    Nathalie

    Réponse

    • NezHerbes
      Mai 30, 2013 @ 19:04:20

      Merci Nathalie, je connais, de nom, de site et d’odeurs. Il y a de jolies choses.

      Discuter, nous ne l’avons pas fait mais ce serait peut-être plaisant en effet.

      Réponse

Merci de participer au blog !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :