Testez votre nez !

C’est une expérience qui supposera d’observer un peu autour de vous (et selon les régions ce sera plu ou moins facile) pour trouver les plantes indiquées plus bas.

Une expérience assez suggestive du fait que l’on peut être plus ou moins anosmique à certaines odeurs et hypersosmique à d’autres et que de plus, une plante n’est pas aussi odorante selon le moment de la récolte (selon l’heure de la journée, la saison et la météo du jour), le terroir, et les particularités génétiques de la population végétale… Mais peu importe que vous sentiez précisément ce que je sens.

  1. Je ne sens rien
  2. Je sens une odeur
  3. Je peux dire que c’est pour moi une bonne ou une mauvaise odeur
  4. Je peux décrire ses facettes, des similitudes avec des odeurs connues…

Bien entendu, selon que vous arrêtez de répondre oui aux questions de 1 à 4 on pourra penser que votre nez est plus ou moins sensible (si ce n’est dans l’absolu, au moins à ces odeurs là) :

1 – très peu, 2 – peu, 3 – moyennement, 4 normalement sensible, voire un peu au dessus de la moyenne et au moins vous êtes assez attentif aux odeurs …

Bien que ces plantes puissent comme les autres être plus ou moins odorantes selon les lieux / climats / moment auxquels on les sent. Je vous suggère de faire ce test sur trois fleurs, quand vous en aurez (ou en créerez) l’occasion.

Pour moi ces trois fleurs sont généralement assez peu odorantes, je les classe de celle que je trouve la moins odorante à la plus odorante.

La première des trois, la saponaire est donc la meilleur pour faire ce test puisque moi-même, pour elle je peine certaines fois à répondre oui à la question n°4. Je vous conseil de couper la plante assez bas pour sentir les fleurs du haut sans sentir l’odeur de la tige coupée qui vous gênerait.

Les deux suivantes, Buddleia et Onagre, sont presque toujours assez odorantes, elles consoleront les hyposmiques qui devraient  au moins répondre oui aux questions 1 à 2, voire 3, les concernant.

Bon, pour compliquer un peu les choses il y a aussi des espèces apparentées plus ou moins odorantes et selon d’où vous me lisez, vous ne croiserez pas forcément tous les mêmes espèces… Tant pis, à moins de vous faire préparer une solution dilué d’un produit universellement répandu et homogène, ce test ne peut-être qu’approximatif. J’espère seulement que ce sera un efficace encouragement à sentir par vous-même.

Que ceux qui ont du mal à sentir ces fleurs ne pensent pas leur nez définitivement perdu. La plupart du temps il n’en est rien, le nez se développe en l’exerçant c’est un fait connu chez l’homme, surtout les parfumeurs… et démontré biologiquement chez les souris, j’en parlerai peut-être un peu plus un jour… Peut-être avez vous simplement perdu l’habitude de sentir, peut-être avez vous une congestion nasale passagère (allergie, rhume…) peut-être aussi prenez vous un médicament dont un effet secondaire est l’anosmie (généralement temporaire…).

Pas de panique !   Si l’appétit vient en mangeant, l’odorat vient en sentant !

Je vous suggère donc de chercher et sentir ces trois fleurs :
(Dont à ma connaissance, aucune n’est utilisée ni raisonnablement utilisable en parfumerie…)

photo de Saponaire

Photo de saponaire (Saponaria officinalis) par "TeunSpaans"

Photo de Buddleia

Photo de Buddleja davidii par "Drow_male"

photo d'Onagre

Photo de l'onagre (Oenothera biennis) par Georg Slickers

Ne souhaitant pas fausser votre expérience, je donne mes descriptions des trois odeurs en commentaire à ne pas lire (ou à oublier très vite) tant que vous n’aurez pas essayé de les sentir !

Publicités

5 Commentaires (+ vous participez ?)

  1. NezHerbes
    Août 26, 2011 @ 21:28:01

    Alors, à mon nez ça donne ça :

    Saponaire = genet ou acacia, jasmin sambac, un peu de lilas et une facette figue mûre qui me rappelle l’odeur du fruit de Carpobrotus edulis (ou griffe de sorcière) une plante originaire d’Afrique du sud que l’on croise à l’arrière des plages du littoral méditerranéen.

    Buddleia = Cassis, verdure un peu citronnée et lilas avec une pointe d’amertume.

    Onagre = Primevère officinale (dite primevère élevée ou « coucou ») avec en fond une note heu, disons …pomme de terre crue !

    Pour moi la plus agréable est l’onagre malgré un fond assez spécial… Vient ensuite la saponaire, très peu odorante mais dont le côté genet + figue mûre est plutôt gourmand et enivrant si on arrive à le sentir. Le buddleia, est parfois bien agréable et proche du lilas, parfois moins, plus vert et d’une odeur presque « dissonante ».

    Et vous, vous en pensez quoi ?

    Réponse

  2. heidi
    Sep 05, 2011 @ 06:10:47

    Saponaire et buddleia, je ne crois pas en avoir à portée de nez mais l’onagre, de la patate??! Va falloir que j’aille voir ça… Je ne connais qu’un endroit où en sentir cet été, je m’arrête à chaque fois que je passe à côté pour sniffer et jusque là, ça me semblait être une jolie odeur toute douce orientée fleur blanche, disons, hein, mais j’ai peur que maintenant que j’ai lu « pomme de terre », la pomme de terre m’apparaisse et que je ne vois plus que ça!! (quant au coucou, je crois bien que je n’en ai encore jamais senti de près, mais j’essayerai d’y penser au printemps prochain!)
    Etant donné que mon nez n’est pas des plus finaud, que ma mémoire olfactive n’est pas des plus performante, je me dis que je sens peut-être souvent ce qui est écrit sur l’étiquette, si je puis dire…

    Réponse

    • NezHerbes
      Sep 05, 2011 @ 20:47:49

      Bon, en fait j’ai dit pomme de terre crue pour ne pas dire sperme mais puisque vous vous attardez sur ce point, voilà, c’est dit ! 😀

      En tous cas c’est dans le fond, après le côté coucou… Le coucou je le dirais un peu miel doux et abricot mais très léger, comme l’onagre… 🙂

      (En même temps attention, il y a plusieurs espèces d’onagres…)

      Réponse

  3. heidi
    Sep 07, 2011 @ 07:13:28

    Ah, cette facette de la pomme de terre crue m’échappe complètement! Mais merci pour la précision, j’essayerai de faire plus attention, maintenant, quand j’éplucherai mes patates!
    Quoi que j’ai re-sniffé de l’onagre hier, en tout cas ce que je suppose être de l’onagre, et j’ai cherché le sperme, mais pas vu pas pris!
    En tout cas, cette fois, j’ai pris des photos, mis ça sur blog, donc si cela vous disait de m’aider à identifier deux trois choses…

    Réponse

    • NezHerbes
      Sep 07, 2011 @ 14:37:09

      En effet ce n’est qu’une facette commune pour des odeurs variables… mais pour moi impossible de ne pas faire ce parallèle. Pour l’onagre, elle vient en fond, l’odeur étant avant tout florale quand même !
      Voilà, j’ai associé des noms à vos photos sur votre blog.

      Réponse

Merci de participer au blog !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :