Ninfeo mio edt chez Annick de Goutal

Enfin en vacances !   Ca me donne envie de parler d’une chose estivale et légère…

(Bonnes vacances à ceux qui en ont, et bon courage aux autres…)

Senti le même jour qu’Iris Nobile, Ninfeo mio est très frais avec un effet verdure acidulée qui peut paraître assez nature et je l’avais également trouvé assez réussi. Pour l’été j’aime ce genre de choses fraîches, acidulées et herbacées.

Il est plutôt bien fait, très « joli », cependant il y a tout de même de mon point de vue deux problèmes : un certain manque d’originalité (surtout que chez A. de Goutal on en est quand même à 3 ou 4 eaux fraîches un peu du même style… étant donné qu’il y a aussi Eau du Sud et Eau d’Hadrien, voire Mandragore). Et en plus, bien entendu il y a pas mal de synthèse au milieu du naturel de cette vraie fausse verdure.

Au minimum il y a 3 matières synthétiques (et même franchement artificielles pour deux d’entre elles) :

Stemone (artificielle) pour le côté figuier, une odeur verte vaguement acidulée, on a l’habitude de dire que c’est ce qui rappelle le plus la feuille de figuier, certains y sentent une tige de narcisse… Là on la sent clairement même si plusieurs autres matières utilisées peuvent en recréer certaines facettes (lentisque, citron, hédione…).

Hédione (synthétique et très rare dans la nature) justement, pour le côté discrètement jasmin, un peu aqueux et citrus adouci… c’est la matière « cellophane » comme le dit l’une des co-créatrices du parfum, une matière assez transparente et presque universellement appréciée, qui flatte presque toujours le parfum dans lequel on l’ajoute, elle sert d’emballage au bouquet. Je ne l’ai pas clairement sentie mais justement, son rôle est d’agrémenter l’ensemble sans se faire sentir en tant que telle. (Dans certains parfums ça sert surtout de cache misère… et à force d’en mettre partout on se retrouve avec l’effet hédione dans presque toute la parfumerie industrielle, contribuant à la rendre uniforme et monotone !)

Musc(s) (artificiel(s)), ces choses douces et proprettes dans le fond. Ces trucs qu’on sent dans un nombre incalculable de parfums artificiels mais également beaucoup dans les lessives car ils ont une tenue remarquable qui leur permet de s’accrocher durablement au linge…

Au final pour qui tolère la  synthèse ça fait un assez bon parfum rafraîchissant pour un été mais… oubliable !

Si vous voulez en savoir plus sur ce parfum je vous suggère cette intéressante interview.

Et concernant les figuiers en parfumerie, cet article.

Publicités

Merci de participer au blog !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :