Naturel et bio…

Voyant qu’une certaine confusion règne entre parfums naturels et parfums bio j’ai pensé que quelques explications ne seraient pas inutiles…

Affichette sur le bio

Le bio vanté par les organismes certificateurs...

Le parfum bio c’est quoi ? c’est bien ?

100% bio ? En théorie l’idée est louable, n’utiliser que des produits naturels issus d’une agriculture respectueuse de l’environnement autant que des utilisateurs. Il faut en effet savoir qu’une huile essentielle de même qu’une absolue ou un extrait au CO2 supercritique non bio peuvent contenir des résidus de pesticides, c’est malheureusement confirmé par certaines analyses… Le bio semble donc préférable.

En pratique pourtant… à ce jour le 100% bio dans les parfums est presque une utopie. Il est très difficile de trouver tous les absolus en bio !   En théorie il est possible de produire des absolus bio mais en pratique ça ne se fait que trop peu. Il faut dire que pour certaines plantes c’est vraiment difficile et couteux. ça implique de ne pas utiliser n’importe quel solvant par exemple et je ne suis pas certain que les plantes les plus avares en molécules aromatiques livrent leur absolu en extraction par solvant bio.
Evidemment, il reste l’enfleurage, ça peut-être 100% bio ça, et c’est très efficace !   Oui efficace qualitativement, quantitativement par contre ça doit forcément l’être moins que par solvants et surtout …il faut de la main d’œuvre, beaucoup (trop) de main d’œuvre !

Les parfums bio que j’ai pu voir et sentir pour le moment n’était que de médiocres assemblages de quelques huiles essentielles teintures et oléorésines pas chères, des parfums créés pour occuper la niche du bio, fait sans trop investir, pour vite rentrer dans ses frais en misant sur le label « BIO » plus que sur la qualité réelle du parfum. On aurait pu y incorporer des absolus bio et des extraits CO2 bio… mais ça complique l’approvisionnement et ça coûte plus cher à l’achat que si on s’en tient à des huiles essentielles.

Vous le savez déjà si vous avez l’habitude de me rendre visite, je tiens aux parfums naturels et ne veux pas transiger avec la synthèse. Le bio j’y suis favorable également mais là dessus je suis plus tolérant, je le préfère quand c’est possible !

D’autant qu’une question se pose forcément, le bio c’est déjà difficile à contrôler, on a beau dire, on ne met pas un gendarme derrière chaque cultivateur 24h/24. Quand en plus ça vient du bout du monde quel pourcentage du bio est réellement bio ?

Ca me fait une dernière raison ne pas en faire une exigence absolue, même si je préfère le bio !

Le parfum naturel ?

C’est la voie que je choisi, des matières issues de sources naturelles et rien que du naturel ! Avec du bio quand c’est possible et du naturel non certifié sinon…

Choix personnel et j’y tiens !   Je ne vais pas trop revenir dessus mais disons qu’au delà de quelques doutes sur le plan sanitaire le chimique ne me fait pas rêver, et le parfum sans rêve…

Le problème ?   C’est que pour autant que je sache, il n’y a pas vraiment de label « naturel », ni en cosmétique, ni en parfumerie !
On voit souvent « 100% naturel », « 100% pur et naturel » mais ce n’est pas un vrai label.

Du coup on passe du chimique au bio et on en oublierait presque qu’entre les deux il y a le Naturel, qui n’est pas QUE le bio.

Résultat ?   Les fabricants n’investissent pas, à quoi bon si on a du mal à « valoriser le produit » ?

Mais ça viendra probablement, il semble que ça commence à bouger.

Comme dans la célèbre expression :

« Chassez le naturel… »

Publicités

Merci de participer au blog !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :