Le jardinier de La Pompadour

E.Demolder

par Eugène Demolder, 1904

Texte intégral disponible ici, libre et gratuit.

L’histoire est triste, c’est celle du (fictif) Jasmin Buguet, jardinier de la sulfureuse Madame de Pompadour (Connue tout d’abord comme Madame d’Etiolles -d’Etioles, dans ce livre et pour certains auteurs-).

Le portrait de la marquise de Pompadour par Maurice-Quentin Delatour

Le portrait de la marquise de Pompadour, Maurice-Quentin Delatour (reproduction partielle) - œuvre conservée au musée du Louvre, Paris

Très sensible aux odeurs il se régale de celles des fleurs du jardin puis de celle de la marquise et du parfum qu’elle porte.

Il se fait plus ou moins mener par le bout du nez par Martine la soubrette de la marquise qui imite parfois cette dernière et utilise un flacon du même  parfum, offert par sa maîtresse.
Il finira marié à elle mais amoureux de la Marquise il en cherchera l’odeur jusqu’à son dernier soupir.

Morceaux choisis :

– Viens que je te montre une plante nouvelle, continua M. Leturcq. Elle arrive d’Italie et fleurit ici pour la première fois.
Jasmin eut un battement de cœur en pénétrant dans la petite serre.
Un dévot n’est pas plus ému sous le porche d’une église. Cet amoureux des fleurs eût cherché l’eau bénite au fond des arrosoirs et se fût signé. Il tint son feutre sous le bras respectueusement.

Tubéreuse(olharfeliz.typepad.com)

Tubéreuse (www.olharfeliz.typepad.com)

– Vois, dit M. Leturcq avec un geste rond et une mine satisfaite. Jasmin s’arrêta devant deux tubéreuses. Blanches sur leurs longues tiges vertes et rougissant, comme honteuses de la volupté qui s’émanait de leurs corolles, capiteuses elles s’offraient au milieu d’un groupe de bromélias bigarrés qui semblaient épris des nouvelles venues.
– Caresse ! C’est doux, dit M. Leturcq. Jasmin obéit ; sa main trembla.
– Et celle-ci ? continua le vieux jardinier. C’était la Gordon des Anglais (ainsi appelait-on alors le gardénia !), tout aristocratique et élégante.
– Sont-elles belles ! murmura Buguet. Vous devez être fier de les montrer, monsieur Leturcq.
– Dame ! On a son amour-propre ! Malheureusement les connaisseurs sont rares.

Jasmin reprit sa route, émerveillé. Ces tubéreuses ! Sa cervelle en était troublée. Il lui semblait qu’il venait d’assister au déshabillé d’une princesse au jour de ses noces, dans un de ces contes qu’il lisait aux veillées. Et il était l’époux ! Il avait touché la chair blanche : sa main en restait parfumée !

Il reconnut aussi que l’odeur des tubéreuses était pareille à celle du flacon que Martine lui avait donné un jour en disant :
– Tiens, c’est de Mme d’Étioles ! Et il songea à Mme d’Étioles. Il se la figura pareille à la fille d’un lord qu’il avait vue au parc de Vaux-Pralin quand il s’y trouvait en corvée. Cette anglaise était pâle comme la gordon et, ainsi que cette fleur, vêtue de mousseline blanche.

(…)

Était-ce sa peau, ses cheveux, une odeur émanant d’elle qui avait ému son promis au point qu’il se crut au ciel ?
A la dérobée, la soubrette se pencha vers l’ouverture de son fichu.
Grand Dieu ! Ce parfum, c’était celui de sa maîtresse, le même qu’à Sénart !
Avant de partir, Martine en avait secoué la dernière goutte entre ses seins !

Elle pâlit.
– Ce n’est pas moi qu’il a embrassée, se dit-elle.

(…)

– Pouah ! dit Martine en secouant sa cotte avec un air précieux que Jasmin ne lui avait pas encore vu, ce n’était pas la peine de prendre un rien de benjoin pour échouer dans la charrette d’une poissarde. Je suis sûre que je pue l’anguille. Sens !

Avec une mine agaçante elle posa sa tête sur l’épaule de Jasmin. Celui-ci fut galant :
– Tu sens meilleur qu’un parterre d’œillets, et c’est double joie de te voir et de te sentir. Laisse-moi encore respirer l’odeur de tes cheveux.

Elle souleva un coin de sa capuce :
– Tiens !
Jasmin huma une bouffée.
– Et tu n’en profites pas pour m’embrasser ? Tu n’es guère
plus aimable envers moi que Monsieur d’Étioles vis-à-vis de sa
femme. Il est vrai que le marquis est laid !

(…)

Aussitôt Buguet la prend dans ses bras, la dévore de baisers. Les parfums de la Marquise se réveillent dans les chairs de la jolie fille : le jardinier reconnaît l’arôme du flacon que jadis lui a donné Martine et les odeurs de fraccinelle surprises à Sénart. Le charme exquis l’enivre à nouveau et attise follement sa jeunesse.

(…)

À la fin d’avril, les lilas et les arbres de Judée fleurirent. Les lilas lourds et voluptueux épandaient des senteurs bienheureuses ; les arbres de Judée se contentaient de leur pourpre claire. C’étaient les premières fleurs du jardin de Bellevue. Jasmin les fit offrir à Mme de Pompadour par Martine et Flipotte, qui les apportèrent sur une grande claie d’osier. La Marquise en garda durant tout le jour au corsage. Elle enfonçait son bras nu dans les branches fraîches, humait les odeurs pénétrantes du printemps.

Au soir Buguet retrouva, dans la tente dressée pour la favorite, les lilas qui étaient fanés. Il les prit dans ses mains, les porta à sa bouche, puis sa tête roula dans les thyrses et il ferma les yeux en cherchant d’autres parfums mêlés à ceux des plantes.

(…)

Tout se mariait, tout recelait une âme ailée, radieuse, donnant aux murs, aux parterres, aux arbres une physionomie spirituelle, une cadence parfumée, un rythme subtil.

(…)

Le parfum des plantes qui dormaient autour de lui dans l’ombre achevaient de l’étourdir et il lui semblait qu’il n’était plus du monde.

(Les années passent… Le couple vieilli…)

(Finalement, Jasmin gravement blessé par des émeutiers entrés chez eux à la Révolution, cherche encore dans ses derniers instants le parfum sur la robe de Madame de Pompadour que porte Martine.)

La vieille a imité l’accent de Mme d’Étioles. Buguet ouvre les yeux, ses lèvres remuent, il saisit la robe d’un geste vague. Jadis il épandit sur l’étoffe soyeuse des gouttes d’eau. Il la tache de sang. Ses doigts se crispent sur les rubans, s’accrochent aux nœuds. Ses narines paraissent chercher un relent de parfum.

(…)

Une histoire d’arbre pour finir

Calycanthus floridus

Fleur de l'Arbre Pompadour (Calycanthus floridus) par Phyzome (http://commons.wikimedia.org/wiki/User:Phyzome)

Le Calycanthe dont la noblesse du XVIIIe siècle s’enticha.

On planta cet arbuste dans le jardin des belles demeures et des châteaux. Son abondante floraison écarlate répandait un parfum épicé et souvent fruité, de fraise, puis de pomme mûre, ou de melon, voire de vin pour certaines espèces.

Même son feuillage parfumait la main de celui qui le froissait. Son écorce, même, servit un temps de condiment et sa racine à l’arôme camphré chassait les mites des gardes-robes !

Le Calycanthe était l’objet d’un tel engouement du temps de la Pompadour qu’on le lui dédia.

Ainsi prit-il le nom d’Arbre Pompadour.

Les bons mots (de recherche) des internautes

Ah chers visiteurs, quel bonheur de vous lire ainsi !

Parfois ça ne veut rien dire, parfois c’est très sérieux et démontre que la personne se pose une question pertinente, parfois c’est plus insolite voire cocasse.

Sélection commentée des expression les plus inattendues et/ou amusantes sur les moteurs de recherche :

quelle huile essentielle mettre avec de l opium huile essentielle pour faire parfum (Heu… Elle part mal ta formule mon cher ami !   Un coup à finir au trou en plus…)

« l’odeur de la fumée de bois plane sur le campement » (On s’y croirait)

fille trop belle emo romantique (Héhé)

laile ou la cuisse tel (Le téléphone du restaurant ?)

parfum à 37000€ (Oui on peut dire ça comme ça)

анфлераж (= Enfleurage :-))

blog +soldes l artisan parfumeur (Spa ici…)

molécule du nez (Oui il en a aussi le nez des molécules rien qu’à lui…)

emo girl qui boit (Comme chez « Seph » ? :D)

voir les plantes qui se resemble de alcool en le chauffant (Ah ben là mon pov’ lucien…)

avis mon herbe fait mal a la tete (Hum, arrête alors…)

serge lutens odeur préférée pain (Ah, les croissants lutens ! ^_^)

animal qui a un nez toujours froid (Pas moi !)

les graisses molécules odorantes neutre (Heu…?)

comment elliminer la gresse de ma ventre (Ah ben là ma pov’ Georgette…)

schema de fabrication de farine de blé (Ben oui, pour Lutens… voir 4 lignes plus haut !)

# essayez d’autres mots clés. (Try again)

ne est elle une molécule (Vous vouliez dire « Ne est-elle » ?)

les parfums c’est pas (c’que c’était avant !?)

pain francais petri a la main en videos (Lutens le retour de la revanche, voir 4 lignes plus haut -bis-)

parfums et arome flacon odeur de pain chaud (Décidément, un acharné !)

reformuler le nez sans chirurgie (« reformuler » ? … sans chirurgie ? Un bon coup de planche dans le pif à la limite …selon la « reforme » recherchée !)

mon mimosa ne bourgeonne pas dans le midi (C’est ballot, en même temps à Lille il serait déjà mort… toujours voir le positif !)

belle fleur a odeur repoussante (Oui, on en parle pas souvent mais ça arrive !)

chatouilles pauvre fille accepté (Et plus si affinité ?)

quel est le parfumeur qui a crée mur et musc (C’est le frère de celui qui a fait mirador et ambre non ?)

odeur traverses de chemin de fer (Oh le curieux, en même temps c’est vrai que…  🙂

utilisation de l’urine en parfumerie (Ah les fantasmes de certains, en même temps c’est vrai que la pierre d’Afrique d’une certaine façon…)

photo de dame sans nez (Ah les fantasmes de certains… -bis-)

mon premiere et tres odorant mon deuxieme utilisé en parfumerie mon tou porte bonheur (Alors là…)

la mouillette des filles, qu’est ce que c’est ? (Heu… alors tu vois cette bouteille de lait ?)

אימו (emo en hébreux, ils n’ont pas de « Seph » là-bas pourtant, les veinards)

4.tes sous bois odorants sont tes nez de grasse (Oui, et tes musaraignes sont des éclats de tapis volants !)

tout dépend d’elle mais il ne faut pas exagérer comme méme (« comme méme » expression djeunz bien connue mais qui ne veut rien dire quand même… ou alors, à Lille ?)

Comme disait un certain enfoiré, mais jusqu’où s’arrêteront-ils ?   😀

So sex ! (Les orchidées…)

Cattleya amethystoglossa

Cattleya amethystoglossa 'Flying High' © Eric Hunt, une des orchidées les plus odorantes !

Le sexe, chez les orchidées tout nous ramène à ce sujet !

(Même sans parler du sex toy orchidée -glauque- trouvé sur amazon en cherchant à illustrer mon article…)

  • Toutes les fleurs sont les sexes des plantes, les fleurs d’orchidées ne font évidemment pas exceptions à la règle.
  • Le nom Orchidée vient du grec orchis, qui signifie testicules, en référence à la forme des tubercules de certaines orchidées des régions tempérées.
  • Leur spécialité est de leurrer efficacement, par leur apparence visuelle et parfois olfactive, les insectes en quête de partenaires sexuels. (Alors que les autres plantes attirent les insectes uniquement en tant qu’appétissants garde-manger.)

Mais à part faire grimper mon … blogimat (« audimat » donc … non ?) par cet aspect sulfureux, cette famille de plantes a bien une place ici car si tout le monde en a vu et entendu parler pour l’intérêt décoratif des espèces qu’elle regroupe, elle compte surtout bon nombre d’étonnantes plantes odorantes !

Présentation de cette remarquable famille botanique

Grande source d’inspiration pour les parfumeurs et fabricants de gels douche, la famille des Orchidacées est surtout une famille botanique âgée d’environ 80 millions d’années,  proche d’une autre grande famille de plantes odorantes, celle des Liliacées (Lys, Muguet, Jacinthe, Narcisse, Ail…).
C’est une immense famille de monocotylédones évoluées qui compte 25 à 30 000 espèces réparties en 850 genres ayant colonisé presque tous les milieux. Même si la majorité des espèces d’orchidées poussent dans les zones tropicales, il en existerait 160 rien qu’en France, dont certaines sont odorantes et parfois de façon bien surprenante !

La vanille…

Il est inévitable à ce niveau, de rappeler que celle qui est la plus célèbre et l’une des seules orchidées utilisées en parfumerie n’est autre que la vanille !

fleur de Vanilla_planifolia

Fleur de Vanille, Photo : Everglades National Park

Là encore il y a une histoire de sexe car le nom vanille dériverait de l’espagnol vainilla lui-même issu de vagina qui veut dire vagin et qui en latin signifie gaine, gousse ou étui. La Vanille, de la famille des orchidées, est donc un vagin de la famille des testiculées… Pas bien sérieux tout ça !

Si la fleur n’est pas des plus spectaculaire pour une orchidée (et peut-être même pas odorante ?), le fruit, appelé « gousse », est en revanche très utilisé. Son odeur caractéristique apparaît au cours d’un lent et minutieux séchage.

A l’origine ce sont les Mayas puis les Aztèques qui découvrirent le côté agréable de la vanille qu’ils utilisaient dans une boisson épaisse de luxe à base de cacao appelée « xocoatl ». Du fait de la couleur de la gousse séchée, il la nommaient « fleur noire ».

L’absolue de vanille naturelle possède un parfum complexe formé par plusieurs centaines de composés aromatiques différents, il est bien connu que chaque terroir (Réunion, Madagascar, Indonésie, Tahiti…) fournit une vanille différente que les amateurs savent reconnaître et apprécier. Pourtant la parfumerie moderne a tendance à résumer la vanille à l’éthylvanilline, un dérivée de la vanilline dont l’odeur est plus puissante mais qui ne remplacera jamais la beauté d’une vanille naturelle.

Leurs odeurs

(Celle des fleurs cette fois !)

Elles dégagent des odeurs d’une grande diversité, souvent senties par l’odorat humain mais parfois uniquement senties par les insectes qu’elles doivent attirer.

Commençons par les orchidées de France :

C’est une merveilleuse odeur d’orchidée sentie plusieurs dizaines de mètres avant de voir la fleur dans un sous-bois alpin clairsemé qui m’a inspiré cet article. C’était il y a quelques années, je ne sais plus si c’était une Gymnadenia odoratissima ou une Epipactis atrorubens (voir ci-dessous).

Gymnadenia pyrenaica serait l’une des plus suaves et capiteuses, suivie de près par sa sœur Gymnadenia odoratissima puis par son autre sœur au parfum plus léger Gymnadenia conopsea.

Viennent ensuite les cousines « nigritelles » Gymnadenia ou Nigritella corneliana et rhellicani (ou nigra) à odeur de vanille (un peu plus chocolatée selon certains pour la seconde).

Parmi les plus parfumées à la vanille également, les Epipactis comme l’épipactis rouge sombre (Epipactis atrorubens).

Epipactis_atrorubens(Alexandre Bouvet)

Epipactis atrorubens par Alexandre Bouvet

L’orchis bouc (Himantoglossum hircinum) sent un peu …le bouc !

Le célébrissime et désormais très rare Sabot de Vénus (Cypripedium calceolus) qui compte parmi les fleurs les plus grandes de france et possède la plus grande fleur parmi les orchidées européennes attire les mouches pour sa pollinisation mais sentirait… l’abricot !

La diversité des genres et espèces et de leurs odeurs

Ces fleurs peuvent dégager d’agréables odeurs de rose, jasmin, muguet, narcisse et autres fleurs, ausi bien que de plus inquiétantes odeurs de sang, d’algues ou de cadavres en décomposition. Ceci en passant également par des odeurs plus inattendues, agréables …ou pas : chocolat au lait, vanille, noix de coco, cannelle, naphtaline, cuir, javel, goudron…

"Orchidée chocolat" Oncidium ornithorhynchum par Frédéric Debruille

"Orchidée chocolat" Oncidium ornithorhynchum par Frédéric Debruille

Pour s’en convaincre voici une liste :

Issue de l’ancien site http://www.orkideka.be aujourd’hui inaccessible, cette liste d’orchidées exotiques indique pour la plupart ce dont leur odeur se rapproche.

ACACALLIS

Acacallis cyanea

ACAMPE

Acampe dentata
Acampe papillota : parfum de jacinthe
Acampe praemorsa

ACINETA

Tous les Acineta ont une forte odeur.
Acineta colmani :  parfum anisé
Acineta superba : odeur de pain d’épice

AERANGIS

Les aerangis sont parfumés parfois le jour, parfois la nuit.
Aerangis appendiculata : gardenia
Aerangis articulata : jasmin
Aerangis biloba : parfum de citron la nuit
Aerangis brachycarpa : odeur très forte de sucre, vanille & jasmin le matin
Aerangis citrata : citron
Aerangis confusa : tubéreuse, gardenia
Aerangis curnowiana : jasmin
Aerangis ellisii : gardenia, nocturne
Aerangis fastuosa : tubéreuse, lis, nocturne
Aerangis kirkii : tubéreuse, gardenia
Aerangis kotschyana : gardenia
Aerangis modesta : odeur légèrement mentholée
Aerangis mooreana : jasmin
Aerangis mystacidii : lys, muguet
Aerangis somalensis : gardenia
Aerangis verdicosa : odeur de miel

AERANTHES

Aeranthes ramosa : nocturne
Aeranthes henricii : nocturne

AERIDES

Toutes les Aerides sont parfumées
Aerides crassifolia : muguet
Aerides fieldingii : muguet
Aerides flabellata : muguet
Aerides maculosa : muguet

AMESIELLA

Amesiella philippinensis : menthe

ANGRAECUM

Tous les Angraecum dégagent un puissant parfum nocturne
Angraecum aporoides : gardenia
Angraecum compactum : épicé, agrumes
Angraecum didieri : sucré, épicé
Angraecum distichum : jasmin
Angraecum falcatum : odeur d’amande
Angraecum equitans : jasmin
Angraecum germinyanum : jasmin
Angraecum leonis : jasmin
Angraecum magdalenae : jasmin
Angraecum rutenbergianum : jasmin
Angraecum sesquipedale : parfum très fort

ANGRANTHES

Angranthes grandalena : jasmin

ANGULOA

Les Anguloa ont des odeurs particulières qui font penser à certains médicaments.
Anguloa clowesii : odeur d’eucalyptus

ANSELIA

Anselia africana : parfum diurne légèrement épicé

ASCOFINETIA

Ascofinetia Cherry Blossum : fleuri

BARKERIA

Barkeria naevosa : odeur  de musc

BIFRENARIA

Bifrenaria harrisoniae : fruité

BOLLEA

Certaines espèces sont parfumées.

BOTHRIOCHILUS

Bothriochilus bellus : amande, pâtisserie

BRASSAVOLA

Les Brassavola dégagent toutes un délicieux parfum nocturne
Brassavola cordata : douceâtre
Brassavola cucullata : très agréable la nuit
Brassavola Little Star : douceâtre
Brassavola nodosa : freesia, muguet
Brassavola tuberculata : tabac, gardenia

BRASSIA

Toutes les brassia sont très légèrement parfumées
Brassia allenii  : odeur de miel
Brassia arcuigera
Brassia caudata
Brassia gireoudiana : musc
Brassia ochroleuca : tarte aux pommes épicée
Brassia verrucosa : parfum désagréable, odeur de musc

BRASSOCATTLEYA

Brassocattleya Binosa « Kirk » : épicé
Brassocattleya Cynthia « Pink Lady » : agrumes

BRASSOLAELIOCATTLEYA

Brassolaeliocattleya Arthur Bossin : floral
Brassolaeliocattleya Haw Yuan Beauty « Orchis » : vanille
Brassolaeliocattleya Keowee : floral
Brassolaeliocattleya Yellow Imp : léger, floral

BULBOPHYLLUM

Les bulbophyllum sont pollinisés par des mouches, attirées par des odeurs généralement fétides.
Bulbophyllum ambrosia : miel, amande amère
Bulbophyllum cocoinum : odeur puissante de noix de coco séchée
Bulbophyllum dearei : perfum agréable
Bulbophyllum echinolabium : odeur de viande pourrie
Bulbophyllum falcatum : désagréable
Bulbophyllum lobbii : jasmin, fleur d’oranger
Bulbophyllum medusae : fort et peu agréable
Bulbophyllum purpureorachis (syn. : megaclinium purpureorachis) : noix de coco
Bulbophyllum putidum : odeur de charogne
Bulbophyllum rothschildianum : pêche, fruité

BURRAGEARA

Burrageara Nelly Isler : rose

CADETIA

Cadetia chionantha : floral doux

CALANTHE

Toutes les Calanthes ont un parfum doux très agréable

CATASETUM

Catasetum appendiculatum : parfum épicé
Catsetum barbatum : agréable
Catasetum macrocarpum : très agréable
Ctasetum pileatum : très agréable
Catasetum tenebrosum : parfum citronné
Catasetum warscewiczii : parfum de rose et citron

CATTLEYA

Tous les Cattleya sont parfumés, surtout les espèces monofoliées
Cattleya aclandiae : épicé, discret
Cattleya amethystoglossa : fort et épicé
Cattleya bicolor : parfum d’œillet
Cattleya Brabantiae : épicé
Catlleya dowiana : parfum citronné sucré (acidulé)
Cattleya Fascelis : épicé
Cattleya forbesii : chewing-gum
Cattleya Fort Motte : épicé
Cattleya guttata
Cattleya intermedia : floral doux
Cattleya labiata : parfum sucré
Cattleya Landate : épicé
Cattleya loddigesii : chocolat au lait
Cattleya luteola : floral, frais
Cattleya Peckhaviensis : miel
Cattleya percivaliana : discret mais peu agréable
Cattleya Pradit Spot « Black Prince » : floral doux
Cattleya schilleriana : miel
Cattleya walkeriana : odeur puissante de cannelle

CHYSIS

Chysis aurea : léger
Chysis laevis : léger

CIRRHOPETALUM

Très belles fleurs qui malheureusement dégagent des odeurs peu agréables
Cirrhopetalum gracillium : odeur d’algues assez fétide
Cirrhopetalum robustum (syn.cirrhopetalum graveolens): odeur de beurre rance, âcre
Cirrhopetalum fascinor : odeur de vieux poissons
Cirrhopetalum mackoanum : léger et agréable

COCHLEANTHES

Cochleantes candida
Cochleantes discolor
Cochleantes marginata

COELIA

Coelia bella : amande amère (colle blanche)
Coelia triptera

CLOWESIA

Clowesia rosea : odeur de cannelle
Clowesia warscewiczii : parfum citronné

COELOGYNE

Beaucoup de Coelogyne ont des parfums floraux épicés
Coelogyne barbata : odeur de musc
Coelogyne cristata : parfum de banane, bonbon
Coelogyne fimbriata : levure
Coelogyne lawrenceana : floral doux
Coelogyne massangeana
Coelogyne mooreana : agréable
Coelogyne ochracea : musc
Coelogyne pandurata : parfum de vanille, cannelle

COLMANARA

Colmanara Jungle Monarch

CORYANTHES

Coryanthes macrantha : agréable
Coryanthes maculata : agréable
Coryanthes speciosa : agréable

CYCNOCHES

Cycnoches chlorochilon : naphtaline
Cycnoches cucullata : miel
Cynoches loddigesii : très agréable
Cycnoches pentadactylon : chocolat
Cycnoches ventricosum : banane

CYCNODES

Cycnodes Wine Delight : fruits rouges avec une petite note poivrée, parfum le matin

CYMBIDIUM

Cymbidium atropurpureum : fort parfum de noix de coco
Cymbidium eburneum : narcisse
Cymbidium ensifolium : très parfumé
Cymbidium faberii : jasmin citronné
Cymbidium goeringii : lis
Cymbidium sinense : thé
Cymbidium tracyanum : merveilleux parfum de prunes très mures

CYRTOCHIS

La plupart des espèces sont parfumées le soir.
Cyrtochis arcuata

DENDROBIUM

Cette famille est très parfumée
Dendrobium aggregatum : miel
Dendrobium anosmum (syn. dendrobium superbum): fraise, framboise
Dendrobium aureum : violette
Dendrobium bellatulum : citron vert, orange
Dendrobium chrysotoxum
Dendrobium cruentum
Dendrobium draconis : mandarine
Dendrobium eximium : miel
Dendrobium Golden Aya : miel
Dendrobium gracilicaule : noix de coco
Dendrobium harveyanum : miel
Dendrobium Iki : anis
Dendrobium jenkinsii : miel
Dendrobium kingianum : floral, hyacinthe, lilas, miel
Dendrobium leonis : vanille
Dendrobium loddigesii : floral, doux
Dendrobium masarangense : floral léger
Dendrobium moniliforme : rose
Dendrobium nobile : primevère le matin, herbe fraîchement coupée l’après-midi
Dendrobium parishii : rhubarbe
Dendrobium pulchellum : musc
Dendrrobium rhodostictum : floral fort
Dendrobium scabrilingue : colle blanche
Dendrobium speciosum
Dendrobium unicum : tangérine
Dendrobium speciosum : jacinthe
Dendrobium superbum : raisin
Dendrobium x delicatum :
Dendrobium williamsonii : épicé, citron

DENDROCHILUM

Dendrochilum filiforme
Dendrochilum glumaceum : curry
Dendrochilum magnum

DRACULA

Parfum souvent désagréable
Dracula chestertonii : champignon

DYAKIA

Dyakia hendersoniana : floral léger

ENCYCLIA

Encyclia adenocaula (syn. encyclia nemorale) : très agréable
Encyclia bracteata : odeur d’eau de javel
Encyclia citrina : citron vert
Encyclia cordigera : odeur épicée
Encyclia fragans : miel et vanille
Encyclia pentotis : puissant parfum vanillé
Encyclia polybulbon : bois de santal, clou de girofle
Encyclia radiata
Encyclia trifolium : parfum citronné
Encyclia vespa : vanille

EPIDENDRUM

Epidendrum ciliare
Epidendrum parkinsonianum

EURYCHOME

Eurychome rotschildiana : somptueux parfum épicé : poivre, cannelle…

GALEOTTIA (syn. mendocella)

Galeottia grandiflora

GONGORA

Presque toutes les Gongora ont des odeurs fruitées
Gongora armenica : odeur d’abricot
Gongora tricolor : odeur fortement épicée
Gongora unicolor : odeur de chocolat

GRAMMANGIS

Grammangis ellisii
Grammangis spectabilis : agréable parfum camphré

HARAELLA

Haraella odorata : citron

HOLCOGLOSSUM

Holcoglossum amesianum
Holcoglossum kimballianum

IWANAGAARA

Iwanagaara Appleblossom : floral doux

JUMELLEA

Parfum surtout le soir.
Jumellea arborescens : parfum la nuit
Jumellea comorensis : épicé, nocturne
Jumellea confusa : jasmin
Jumellea fragrans : jasmin
Jumellea major : très parfumé la nuit
Jumellea sagittata

LAELIA

Contrairement aux cattleyas, ils sont très rarement parfumés.
Laelia albida : primevère
Laelia gouldiana : délicat parfum de violette
Laelia lobata
Laelia lundii : floral
Laelia perrinii : épicé, floral
Laelia pumila : floral, léger
Laelia purpurata : proche de la réglisse
Laelia superbiens (syn. schomburgkia superbiens)

LAELIOCATTLEYA

Beaucoup de ses hybrides ont un parfum soit citronné, soit floral ou épicé

LEMBOGLOSSUM (syn. rhynchostele)

Lemboglossum cervantesii

LEPTOTES

Leptotes bicolor : vanille
Leptotes unicolor : floral doux

LYCASTE

Lycaste aromatica : forte odeur de cannelle citron
Lycaste campbellii : floral, léger
Lycaste cruenta : odeur de girofle
Lycaste deppei : odeur mentholée
Lycaste locusta : odeur de pomme mûre

MASDEVALLIA

Masdevallia agaster : floral
Masdevallia colossus : odeur de charogne
Masdevallia Confetti : épicé
Masdevallia glandulosa : parfum d’oeillet
Masdevallia livingstoneana : fruité
Masdevallia ‘Sugar Baby’ (floribunda x veitchii) : odeur de mandarine
Masdevallia triangularis : moisi, répugnant
Masdevallia rufescens : vanille, crème aux oeufs

MAXILLARIA

Maxillaria rufescens : odeur de vanille
Maxillaria sanguinea : fruit
Maxillaria tenuifolia : forte odeur de noix de coco chocolat (bounty)

MILTONIA

Miltonia mooreliana : parfum de rose
Miltonia spectabilis : parfum de rose épicée

NEOFINETIA

Neofinetia falcata : jasmin, vanille

ODONTOGLOSSUM

Odontoglossum cervantesii : floral, léger
Odontoglossum cordatum : odeur d’aubépine
Odontoglossum crocidipterum : aubépine
Odontoglossum crispum : parfum de primevère
Odontoglossum pulchellum : parfum de jacinthe

OERSTEDELLA

Oerstedella endresii : floral, léger

ONCIDIUM

Oncidium cheirophorum : citron, citron vert
Oncidium concolor : tarte aux pommes, épicé
Oncidium cucullatum : violette
Oncidium lanceanum : forte odeur de vanille
Oncidium longipes : anis, cannelle
Oncidium ornithorynchum : très agréable odeur de vanille, chocolat
Oncidium tigrinum : parfum de freesia

PAPHIOPEDILUM

Paphiopedilum delenatii : parfum de rose
Paphiopedilum malipoense : odeur de framboise
Les hybrides de Paphiopedilum malipoense (Mem. Larry Heuer & Wössner Butterfly entre autres) ont une odeur très forte de sureau légèrement affadi

PHALAENOPSIS

Phalaenopsis amboinensis : odeur de musc
Phalaenopsis bellina : freesia, muguet
Phalaenopsis fasciata : rose
Phalaenopsys hieroglyphica : rose
Phalaenopsis javanica : parfum de violette
Phalaenopsis lueddemanniana : doux
Phalaenopsis mannii : mandarine
Phalaenopsis mariae : floral, léger
Phalaenopsis modesta : chèvrefeuille, lilas
Phalaenopsis violacea : épicé, cannelle

PHRAGMIPEDIUM

Phragmipedium schlimii : rose

RHYNCHOLAELIA

Rhyncholaelia digbyana : muhuet, citron vert
Rhyncholaelia glauca : rose, muguet

RHYNCHOSTYLIS

Tous les Rynchostylis ont un parfum envoûtant  inoubliable
Rhynchostylis coelestis : citron

SIGMATOSTALIX

Sigmatostalix radicans : miel

SPATHOGLOTTIS

Spathoglottis unguiculata : odeur de jus de raisin

STANHOPEA

Ils ont tous un parfum très agréable qui embaume toute la pièce

TRICHOCENTRUM

Trichocentrum tigrinum : muguet

TRICHOGLOTTIS

Trichoglottis philippinensis : fruité
Trichoglottis pusilla : légèrement floral

TRICHOPILIA

Trichopilia fragrans : odeur d’amande
Trichopilia suavis : odeur d’aubépine

VANDA

Vanda denisoniana : floral fort, sucré

ZYGOPETALUM

Genre très parfumé
Zygopetalum crinitum : parfum d’oeillet
Zygopetalum mackayi : parfum de jacinthe
Les Zygopetalum hybrides ont souvent une odeur légèrement poivrée.

Pour compléter …

A l’envie, n’hésitez pas à consulter cette jolie page à ce sujet, sur le site de deux jeunes passionnés de plantes improbables :

Les orchidées parfumées

Où celle de la Société Française d’Orchidophilie (Non, malgré le « ophilie » rien de sexuel cette fois heureusement. Juste une association de fétichistes …de l’orchidée !) :

Dossier… Parfums et senteurs

Previous Older Entries